Comment effectue-t-on un test ADN ?

Pour faire un test ADN, vous devez collaborer avec un laboratoire spécialisé et agréé dans le domaine. Pour que votre test soit fiable et reconnu par la justice, vous devez respecter certaines procédures et les règles en vigueur à l’échelle internationale, dont la norme ISO 17025. En outre, pour pouvoir effectuer convenablement un test ADN, vous devez obtenir l’autorisation des individus concernés et s’il y a un mineur, un acquiescement parental est requis avant tout prélèvement.

Prélever des échantillons d’ADN

Pour commencer, vous devez prélever des échantillons d’ADN auprès des personnes concernées afin de pouvoir effectuer le test. Souvent, les laboratoires demandent un prélèvement buccal qui consiste à prendre à l’aide d’un coton-tige un fragment de salive des personnes en question. La salive contient assez d’ADN que le laboratoire peut facilement examiner après. De plus, ce genre de prélèvement est indolore, contrairement à d’autres méthodes comme le prélèvement sanguin, alors que les résultats seront les mêmes que vous utilisiez de la salive ou du sang. D’autres méthodes médico-légales sont également possibles pour pouvoir effectuer une analyse ADN. Vous pouvez notamment faire un prélèvement de poils ou de larme de la personne concernée. Néanmoins, dans tous les cas, il faut toujours avoir l’approbation de l’individu concerné. Après avoir prélevé des échantillons d’ADN, il vous suffit de les envoyer au laboratoire qui effectuera ensuite les examens et qui vous enverra par courriel les résultats après quelques jours.

Qui peut demander un test de paternité ?

Lorsqu’il y a des doutes concernant l’identité du père de l’enfant, la mère peut demander un test ADN afin de connaitre le père biologique. Ainsi, le père sera obligé de prendre ses responsabilités envers l’enfant. Dans d’autres cas, c’est le père qui désire confirmer sa paternité en demandant la réalisation d’un test ADN. Par ailleurs, si un enfant veut connaitre l’identité de ses parents biologiques, mais que son père présumé est déjà décédé, il peut demander à ses grands-parents de participer au test. Dans ce cas, les résultats du test seront très précis comme si le père présumé lui-même avait donné un échantillon de son ADN.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *