Rendre les hôpitaux accessibles aux personnes en situation de handicap

Les hôpitaux font partie des établissements recevant du public. Ils doivent de ce fait être réadaptés pour être accessibles aux personnes handicapées. Ils doivent pouvoir recevoir du personnel, des visiteurs et des malades handicapés. Tout le monde doit pouvoir circuler dans des conditions optimales dans les hôpitaux.

En quoi consiste l’accessibilité des hôpitaux ?

Les ERP sont classés suivant 5 niveaux, en fonction de leur capacité à recevoir du public, c’est-à-dire du nombre de personnes qui peuvent se trouver en même temps dans l’établissement. Les hôpitaux reçoivent du public le jour comme la nuit. Ils doivent répondre aux exigences de l’accessibilité pour ERP pour respecter le droit de chacun à avoir accès à un soin de qualité. Il faut donc réadapter toutes les zones du bâtiment, dont le parking, la signalétique, l’entrée, l’accueil, les circulations, les cabines et les sanitaires. Les travaux peuvent consister en un changement de revêtement, à l’ajout d’accessoires comme des poignets, à la rectification des dimensions et à l’installation de nouveaux équipements.

Quels sont les travaux à réaliser ?

Le milieu hospitalier doit être davantage orienté vers la personne. Donc, en cas de travaux de construction, d’extension ou de rénovation, les hôpitaux doivent répondre aux obligations en matière d’accessibilité sans exception. Pour qu’aucun point ne soit négligé, vous pouvez compter sur les conseils d’experts pour améliorer l’accessibilité des lieux publics. Si votre hôpital est situé dans le Grand Ouest, vous pouvez vous tourner vers www.breizhaccess-solution.com pour trouver des conseils pour l’amélioration de l’accessibilité des ERP.

Les aménagements commencent par les places de stationnement. Il faut mettre des places réservées pour les personnes handicapées, qui ne sont pas toujours obligatoirement accompagnées. Il faut qu’elles soient en mesure de stationner dans de bonnes conditions et d’accéder sans encombre à l’entrée. Il faut ajouter une rampe ou un nez-de-marche. Ensuite, il faut réadapter les portes d’entrée avec des dimensions plus conséquentes pour rendre possibles les manœuvres en fauteuil roulant. Puis, il faut réaménager les couloirs, les chemins d’accès, les escaliers, les ascenseurs, les installations sanitaires, les revêtements de sol, l’accueil, les chambres, les guichets et les signalisations.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *