Gestion des émotions : que savez-vous du stress post traumatique ?

Les aléas font partie de la vie. Vous rencontrez toutes sortes d’imprévus qui entravent votre quête du bonheur. La perte d’un proche, le divorce, un licenciement ou bien d’autres tragédies jalonnent le parcours. Parfois, ces tragiques événements vous atteignent au plus profond de votre âme. Les effets d’un choc psychologique se font ressentir quelque temps après les faits. Sans une bonne gestion des émotions et une libération émotionnelle effective, le stress post traumatique peut assombrir toute une existence.

Le syndrome du stress post traumatique, une véritable maladie

Reconnu par le corps médical et la Sécurité sociale comme une vraie maladie, le stress post traumatique peut arriver à tout le monde. Il survient suite à un événement particulièrement douloureux. Au moment d’une séparation ou d’un deuil, la personne peut se comporter normalement. C’est lorsque la dose d’adrénaline qu’elle a dans son sang baisse que les choses empirent. Le syndrome de stress post traumatique est décrit comme un trouble psychiatrique avec différents niveaux de gravité. Chez les soldats revenant du front, la maladie prend des proportions énormes. Le militaire perd ses repères en faisant face à l’expérience de la mort imminente. Cela arrive indépendamment de sa force physique et mentale. Chez les civils, le syndrome peut aussi survenir suite à l’annonce d’une maladie ou l’amputation d’un membre. Les victimes de kidnapping et les témoins d’attentats font également partie des patients atteints. Un changement de comportement est ainsi à observer après un choc émotionnel intense.

Des symptômes vont apparaître au bout de 4 semaines

Les symptômes vont apparaître 4 semaines après l’événement tragique. Ils ne se passent pas uniquement dans la tête, même si les cauchemars et les idées noires sont les premiers signes. Parfois, la palpitation devient une habitude. L’essoufflement inexpliqué caractérise aussi la maladie. La personne a tendance à trop transpirer sans aucune raison valable. Cela arrive dès qu’un détail lui rappelle les événements traumatisants. Ces derniers le surprennent parfois sous forme de flashbacks intenses. La personne a l’impression de revivre le drame. Ceci dit, la victime du trauma a des difficultés à se souvenir des détails. La mémoire lui fait défaut. Elle développe aussi une certaine incapacité à se concentrer. L’irritabilité accentuée par le manque de soleil s’ajoute à la liste des déboires. La perte d’intérêt pour les choses qui l’ont passionné par le passé rend sa vie fade et monotone. L’isolement arrive avant la dépression.

Des solutions pour vaincre le stress post traumatique

Si une personne victime d’un tragique événement cumule plusieurs symptômes, il faudra faire preuve de vigilance. Si les signes durent plusieurs jours ou semaines, il faut envisager une prise en charge psychologique aussi rapide que possible. L’aide d’un professionnel de la santé est également indispensable. Un médecin peut orienter vers un psychologue ou un coach. Ce dernier vous proposera un programme Emotion Détox vous permettant d’atteindre la libération émotionnelle. C’est la première phase vers la guérison. La personne doit être en accord avec ses sentiments. Elle devrait accepter la défaite face à la force des choses. La suite du traitement peut être assez longue. Une victime de traumatisme peut passer des années à s’en remettre. Dans tous les cas, effectuer des exercices physiques devrait l’aider à surmonter les idées noires. Il faudra aussi bien s’entourer. La bonne gestion des émotions se réapprend avec le temps.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *