Quels sont les différents types de cystite ?

L’infection urinaire basse ou cystite est facilement identifiable par une envie irrépressible et fréquente d’uriner alors que parfois, il y a très peu de miction. De plus, cela s’accompagne d’une sensation de brûlure. La cystite est engendrée par une bactérie intestinale appelée Escherichia coli qui sort de l’anus et vient s’introduire dans l’appareil urinaire.

Quelles sont les formes courantes de la cystite ?

D’abord, il y a la cystite aiguë qui touche la partie basse de l’appareil urinaire. Les germes remontent rapidement vers la vessie et causent ces symptômes courants : envie pressante d’uriner, sensation de brûlure pendant la miction. Si vous pensez être atteinte de cystite, trouvez ici toutes les solutions pour traiter votre cystite et éviter qu’elle ne s’aggrave.
On parle de cystite compliquée lorsque les bactéries atteignent les reins. Elle survient lorsque la cystite aiguë n’est pas prise en charge ou lorsque les bactéries sont résistantes aux antibiotiques. Il faut faire une cystographie pour voir si les reins sont vraiment touchés ou la prostate chez les hommes.
Puis, la cystite récidivante est établie lorsque les crises surviennent plus de 3 fois par an. Vous souffrez des mêmes symptômes que la cystite courante, mais la fréquence est anormale. Cela peut être favorisé par un problème d’incontinence urinaire ou des rapports sexuels trop fréquents. En tout cas, le traitement par antibiotique peut durer des mois.

Quelles sont les formes rares de la cystite ?

Il existe des formes rares de la cystite comme la cystite interstitielle. Elle touche en général les femmes et se manifeste par des douleurs fréquentes et aiguës au niveau de l’urètre et la vessie.
Ensuite, il y a la cystite pendant la grossesse qui est favorisée par l’utérus pesant sur la vessie et les changements hormonaux durant cette période. Il faut suivre un traitement adapté, car une infection urinaire non prise en charge peut provoquer un accouchement prématuré.
Enfin, il y a la cystite post-coïtale qui touche les femmes systématiquement après chaque rapport sexuel. L’ascension des bactéries est favorisée par la pénétration.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *