Traitement des allergies et antihistaminiques

Pour traiter efficacement les allergies, il est possible d’utiliser des corticoïdes, des produits antiasthmatiques ou des médicaments antihistaminiques. Cependant, la spécificité des antihistaminiques vient du fait que c’est un groupe de médicaments qui permet d’assurer des traitements sur une molécule spécifique. Le but étant d’intervenir directement sur les causes de l’allergie et de l’inflammation due à ce que l’on appelle l’histamine.

C’est quoi un médicament antihistaminique ?

Le principal objectif d’un médicament antihistaminique est de guérir momentanément les réactions allergiques et permettre à un malade de vivre normalement. Cependant, pour être plus efficace, il est probable qu’on l’accompagne aussi de médicaments qui assurent la désensibilisation. On peut également avoir besoin d’une solution qui permet de limiter et de réduire l’exposition à des agents allergènes.  Afin de comprendre les actions de l’antihistaminique par contre, il est nécessaire de connaitre d’emblée ce que c’est que l’histamine. Cette molécule est souvent le principal responsable des réactions allergiques chez un individu, mais aussi, de la présence d’inflammations diverses dues à la synthèse de l’histidine qui se trouve dans l’organisme. Cette histidine est un acide aminé qui est surtout présent dans les mastocytes dont le corps a besoin pour développer son système immunitaire. Dans ce cas, ces mastocytes vont libérer une quantité conséquente d’histidine lorsque l’organisme est attaqué par des agents allergènes. En se libérant, le neuromédiateur qu’on appelle histamine et qui est issu de l’histidine, va se secréter sur les récepteurs cellulaires de type 1 ou de type 2. Si ces histamines attaquent les récepteurs de type 1 qu’on peut avoir partout dans le corps, des inflammations vont paraitre. Ce sont les réactions allergiques à proprement parlé. Si ces dernières se fixent au niveau des récepteurs de type 2, on remarquera une augmentation de l’acidité gastrique étant donné que ces récepteurs ne se situent qu’au niveau de l’estomac.

Comment vont agir le médicament face à ces réactions ?

Les actions des médicaments antihistaminiques vont surtout se faire au niveau des récepteurs de type 1. En effet, l’histamine va être stimulée et causée une inflammation des parois des petits vaisseaux sanguins. Ce qui va alors, causer différents types de réaction allergique comme les œdèmes ou encore, le rhume des foins, et bien d’autres encore. On peut également être victime d’une contraction des muscles qu’on a au niveau des bronches. Ce cas peut aussi se présenter au niveau des muscles lisses du tube digestif. Le rôle de l’antihistaminique est pour ce faire, de limiter voire, stopper, les actions des histamines qui provoquent tous les désagréments qu’on a cités ci-dessus. Cela va ainsi, permettre de réduire les symptômes d’allergie chez le malade. Par ailleurs, en cas de réaction allergique, les médicaments antihistaminiques sont à prendre au quotidien, soit en les avalant, soit par pulvérisation nasale. Dans ce cas, on peut définir plusieurs types de médicaments antihistaminiques en pharmacie et que votre médecin peut vous recommander. En premier lieu, on a les antihistaminiques anticholinérgiques. On peut noter parmi cette catégorie de médicaments, l’Actifed états grippaux qui est à prendre si la réaction allergique a conduit à des états de grippe ou à des fièvres. Dans cette catégorie d’antihistaminique on a aussi le Nausicalm, Algotropyl, l’Aphilan et bien d’autres encore. Ensuite, on a l’antihistaminique H1. Ce sont des médicaments qui sont composés de cétrizine ainsi que de desloratadine. Ils sont recommandés chez les sujets adultes et ne causent pas trop de somnolence, contrairement à la première catégorie d’antihistaminique. Par ailleurs, ce sont aussi des médicaments très efficaces contre les rhinites allergiques. Et enfin, on a la catégorie des antihistaminiques H2. Ils sont plus utilisés si la personne a des soucis au niveau de l’estomac et traitent les cas d’ulcère. Ils permettent également de limiter les risques de reflux gastro-œsophagien.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *