L’hypothyroïdie : symptômes, causes et traitements

Située à la base du cou, la glande thyroïde est l’organe responsable de la production des hormones thyroïdiennes. Quand cette glande ne produit pas assez d’hormones thyroïdiennes, l’on fait face à une hypothyroïdie.

Comment l’hypothyroïdie se manifeste-t-elle ?

Même si vous ne passez pas par le dosage sanguin de la TSH et des hormones thyroïdiennes, vous pouvez repérer la possibilité d’une hypothyroïdie si vous présentez les symptômes suivants.

Au niveau de la forme physique, la personne ressent une grande fatigue, devient frileuse, prend du poids, devient constipée et ressent des douleurs et des crampes musculaires. Les signes sont visibles sur les phanères par les cheveux et les angles cassants. Quant à la peau, elle devient sèche et écaillée. Au premier regard, vous constaterez qu’elle a un visage lunaire ou bouffit ainsi que des doigts boudinés.

Au niveau du métabolisme, les activités d’une personne souffrant d’hypothyroïdie diminuent. On peut confondre cette diminution d’activité avec la paresse. Sur le plan moral, l’irritabilité et une possibilité de dépression peuvent apparaitre.

Certains patients atteints d’hypothyroïdie peuvent avoir un goitre au niveau de la gorge.

Les causes de l’hypothyroïdie

Les causes de l’hypothyroïdie sont diverses. Elles peuvent être liées au fonctionnement de la thyroïde. La capacité de celle-ci à produire des hormones thyroïdiennes peut diminuer à cause d’une thyroïdite. En général, la thyroïdite est causée par un processus auto-immunitaire. Dans ce cas, on parle de thyroïdite de Hashimoto.

L’hypothyroïdie peut être le résultat de la prise de certains médicaments comme le traitement d’une hyperthyroïdie.

Il faut savoir que, pour assurer ses fonctions, la thyroïde a besoin d’iode. La carence en iode dans l’alimentation ou suite à la prise de médicaments peut alors être à l’origine de l’hypothyroïdie.

Dans certains cas d’hypothyroïdie, c’est l’avancée de l’âge qui en est l’origine. Ce sont les femmes de plus de 40 ans qui sont les plus concernées.

L’hypothyroïdie peut être congénitale et se manifester dès l’enfance.

Enfin, le stress n’est pas à écarter. Il peut en effet être à l’origine de divers dérèglements hormonaux de l’organisme et entrainer l’hypothyroïdie.

Le traitement de l’hypothyroïdie

Les sites comme celui-ci proposent des solutions naturelles pour mieux traiter l’hypothyroïdie. Mais dans bien des cas, le traitement de l’hypothyroïdie nécessite l’administration d’un médicament à base de Levothyroxine. Il est à préciser que la prise de ce traitement ne permet pas de guérir l’hypothyroïdie.

Lorsque l’hypothyroïdie est constatée et confirmée par différents examens, le médecin met en place le traitement. D’abord, il prescrit une dose de Levothyroxine, puis procède au dosage de la TSH après quelques semaines de traitement. Ceci dans le but de voir si la dose administrée est suffisante pour pallier le manque d’hormones thyroïdiennes. C’est au fur et à mesure de ces contrôles que le médecin va ajuster la dose du traitement.

Il est aussi conseillé d’observer une bonne hygiène de vie pendant le traitement de l’hypothyroïdie. Cela concerne l’alimentation (contenant de l’iode), le sport et le repos (sommeil). En effet, une personne souffrant d’hypothyroïdie a besoin de se reposer afin de recharger sa batterie.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *