Focus sur le test de paternité

Le test de paternité est demandé en cas de doute sur l’identité des personnes qui ont contribué à concevoir un enfant. Ce test de laboratoire déterminera si le père, ou la mère présumés ont réellement un lien de parenté avec l’enfant.

Types de tests de paternité

Les tests de paternité peuvent être classés en fonction de la manière dont ils sont effectués et de l’utilisation prévue.

– Le test de paternité privée (informatif, confidentiel ou anonyme) est destiné à établir le lien biologique entre deux personnes uniquement à des fins d’utilisation privée. C’est pourquoi il n’est pas demandé aux personnes concernées de s’identifier, garantissant ainsi leur anonymat. Si vous optez pour ce type de test, commandez un kit de test de paternité auprès d’un laboratoire en ligne. Vous pouvez en commander un ici. Les résultats vous seront délivrés en quelques jours.

– Le test de paternité juridique s’effectue, en revanche, dans le cadre d’une procédure judiciaire. Ce type de test est demandé dans les procédures de filiation hors mariage, de contestation de la filiation, de reconnaissances à des fins d’héritage, de regroupement familial et dans toutes autres circonstances où la réglementation légale l’exige.

– Le test de paternité prénatale peut être privé ou légal, invasif ou non invasif, selon la manière dont les échantillons sont prélevés. Il vise à établir la relation biologique entre un père présumé et son enfant à naître. Le principal avantage de ce test est qu’il peut être effectué avant la naissance du bébé, ce qui anticipe grandement la prise de décision.

Procédure pour un test de paternité

La procédure pour effectuer un test de paternité est très simple, quelle que soit son utilisation. Un échantillon biologique de l’enfant et un autre du père présumé sont nécessaires. Celui de la mère ne serait pas indispensable, bien que ce soit pratique. Le moyen le plus simple d’obtenir directement un échantillon biologique consiste à utiliser un écouvillon buccal. Ceci étant, l’on peut utiliser des cellules de toute autre partie du corps : cheveux, ongles, etc.

Le prélèvement des échantillons dépendra du type d’analyse à effectuer. Si le test est privé, l’intéressé peut le passer à la maison. S’il est légal, l’échantillon doit obligatoirement être obtenu dans un centre collaborateur.

Une fois les échantillons obtenus, le laboratoire examine si des allèles communs existent. Cela déterminera dans quelle mesure il est plus probable que le père présumé soit bien le père biologique de l’enfant.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *