Comment vous préparer à un accouchement sans péridurale ?

Pour certaines futures mamans, il est inconcevable d’accoucher sans péridurale. Il leur semble impossible de supporter la douleur du travail et de l’expulsion. Pourtant, il existe un certain nombre de femmes enceintes qui se préparent pour un accouchement sans péridurale. Beaucoup l’ont même fait sans problème particulier. Si vous voulez, vous aussi, accoucher sans péridurale, vous devez bien vous préparer pour que tout se déroule sans le moindre accroc, en tout cas, le moins possible.

Pour un accouchement sans péridurale

Accoucher sans péridurale veut dire ressentir toutes les douleurs liées à l’accouchement. Si vous présentez une bonne tolérance à la douleur, cela ne devrait pas vous poser de problème. Mais si vous avez une tolérance zéro à la douleur, il faut vous préparer à ce qui vous attend dans quelques mois. Pour dire les choses simplement, vous devez apprendre à gérer la douleur. Il existe plusieurs méthodes pour y parvenir, mais l’une des plus efficaces consiste à vous entraîner à respirer. En d’autres termes, maîtriser votre respiration vous aidera à mieux gérer la douleur le jour J. En voici l’explication : lorsque vous avez mal quelque part, n’avez-vous pas tendance à vous crisper et à bloquer votre respiration ? Lorsque vous êtes stressée, est-ce que votre respiration ne devient pas plus rapide ? Or, une respiration anormale amplifie la douleur. Il importe donc que, durant les contractions et l’accouchement, lorsque vous aurez mal et que vous serez stressée, vous sachiez respirer normalement, le plus normalement possible. Une respiration fluide permet à votre corps de se relâcher, de se détendre, ce qui réduira l’intensité des douleurs. Et c’est dès maintenant que vous devez apprendre à bien respirer, et ce, à travers des cours de préparation à l’accouchement sans douleur.

Positions, massages et autres techniques

Pour accoucher sans douleur, d’autres techniques (à découvrir ici) peuvent vous aider. Dès aujourd’hui, apprenez différentes positions qui vous permettront d’être à l’aise le jour venu. Votre sage-femme vous enseignera et vous montrera quelles sont les positions les plus propices pour réduire la douleur. Ainsi, au moment des contractions et de l’accouchement, vous pourrez passer d’une position à une autre pour voir laquelle est la plus confortable.
Les stimuli sensoriels sont aussi des aides précieuses pour détourner votre attention des douleurs qui vous assaillent. Peut-être qu’il faudra demander à votre mari de vous masser les mains ou les pieds pour que cette sensation nouvelle et plus douce vous fasse oublier votre douleur. Une musique douce, celle de votre choix ou encore une lumière tamisée peuvent aussi contribuer à ce que vous ne soyez pas focalisée sur la douleur. Mais n’attendez pas le jour de l’accouchement pour vous préparer à ces stimuli pour les sens, pensez-y dès maintenant. Préparez le nécessaire, préparez également votre conjoint ou un proche à ces éventualités. En somme, ce qui vous aidera le plus à accoucher sans péridurale et à éviter la césarienne, c’est la relaxation de l’esprit et du corps.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *