Différencier la migraine des maux de tête graves

Si les maux de têtes sont une manifestation de plusieurs types de maladies, ils se différencient les uns des autres par plusieurs caractéristiques. Que ce soit par leur intensité ou leur fréquence d’apparition, il existe toute une variété de maux de têtes. Ils peuvent être de simples migraines dûs à la fatigue ou au stress, mais peuvent aussi être causés par des maladies beaucoup plus graves. Comment alors les différencier les uns des autres?

Les céphalées intenses

On appelle dès céphalées intenses, les maux de tête qui surviennent violemment et qui sont assez inhabituels. Bien évidemment, il se peut que ce soit des cas qui ne sont pas très graves, mais il est toujours préférable d’aller directement aux urgences ou aller consulter un médecin. Afin de ne pas courir de risques inutiles, il existe quatre types de douleurs face auxquelles on doit réagir dans l’immédiat.
On parle ici des céphalées brutales qui sont apparues récemment, des céphalées dont l’intensité augmente au fil du temps, des céphalées qui se répètent souvent et qui se présentent sous forme de migraines, et enfin des céphalées qui peuvent durer plusieurs jours de suite. Lorsque ces maux de tête apparaissent, il est important de noter s’il y a la présence d’autres symptômes.

Les cas graves de céphalées et les symptômes qui les accompagnent

Lorsque les céphalées sont intenses et violentes, il faudra passer par quelques examens médicaux pour détecter s’il y a la présence d’une maladie grave ou non. Mais le patient doit également prendre en compte la situation qu’il a vécu avant de ressentir des maux de tête. Par exemple, est ce qu’il subi une fièvre dans les derniers jours? Ou a t’il changé ses habitudes de vie?
Pour les cas inhabituels, la céphalée aura une intensité maximale durant une minute au moins. Elle peut également s’étaler sur sept jours ce qui n’a rien de normal. Parfois, des symptômes tels que des troubles d’élocution, de déglutition ou une hypersensibilité soudaine peuvent s’y ajouter.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *