Les pharmacies se digitalisent, mais attention aux fraudes

La vente de produits médicamenteux sur le marché est régie par une loi stricte et un contrôle sévère de l’État. Pour cela, seuls les médicaments ayant l’agrément de l’ANSM peuvent être présentés sur le commerce. Mais comme les pharmacies sont dorénavant disponibles sur le Net, d’autres points sont également à connaitre pour éviter les fraudes.

Quels types de médicaments sont disponibles en ligne ?

Les pharmacies sont dorénavant disponibles en ligne et sont connues sous l’appellation e-pharmacies. Cette Pharmacie du Luxembourg en est un exemple. Sachez que les actions de ces e-pharmacies sont régulées par les autorités comme l’ANSM ou encore, le ministère de la Santé. En effet, les e-pharmacies n’ont pas le droit de vendre tous les types de médicaments librement. Selon l’ANSM, seuls 4 000 produits sont dans la liste des médicaments qui peuvent être vendus en ligne. Ces médicaments sont des produits qui ne nécessitent aucune ordonnance. Le nom de ces produits en libre service peut être consulté sur le site de l’ANSM. Les médicaments sous ordonnance doivent être achetés seulement dans les pharmacies physiques.

Comment reconnaître les e-pharmacies légales ?

Même si les e-pharmacies se digitalisent, ce n’est pas tous les e-entrepreneurs qui ont le droit de créer des pharmacies en ligne. Cependant, force est de constater que des vendeurs de médicaments en ligne illégaux sont présents sur le Net. Ces deniers peuvent vous fournir des médicaments contrefaits sans apport médicinal. Ils peuvent également présenter des documents frauduleux concernant leur droit de vendre sur le Net. Pour éviter de se faire avoir et acheter des médicaments à risque, sachez que les e-pharmacies doivent toujours être associées à des pharmacies physiques. En effet, la pharmacie en ligne et la pharmacie physique doivent avoir le même gérant. Ce gérant doit également avoir un agrément de l’ARS avant de pouvoir lancer son commerce en ligne. Il faut aussi qu’il ait l’autorisation de l’ordre des pharmaciens ainsi que de l’ANSM. Par ailleurs, si la pharmacie physique ferme, il sera également demandé au gérant de fermer son officine en ligne. Si vous ne voulez pas tomber dans le piège des pharmacies illégales en ligne, il est recommandé de passer par le site de l’ANSM pour voir la liste des e-pharmacies homologuées en France. Elles sont au nombre de 44. Sur le site légal, on doit aussi trouver des liens hypertextes qui vous redirigent vers le site de l’ordre des pharmaciens de France. Ceux avec des liens pointant vers les laboratoires pharmaceutiques ne sont pas autorisés.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *